Analyse des différents angles de prise de vue d’une photo

La prise d’une photographie demande à doser la lumière que doit recevoir la pellicule pour être correctement exposée (ni trop sombre, ni trop claire). Trois paramètres sont essentiels pour doser la lumière reçue par la pellicule : la sensibilité du film, l’ouverture, le temps de pose.

Ensuite s’offre au photographe le choix de l’échelle de plan de la prise photographique. Il en existe différents types définis :

Très gros plan
plan très rapproché d’une partie du corps, le plus souvent une partie du visage.              Gros plan
montre le visage entier d’un personnage.                                                                                  Plan rapproché poitrine
cadre un personnage sous la poitrine.
Plan rapproché taille
cadre un personnage à hauteur de la taille.
Plan américain
cadre un personnage à mi-cuisse.
Plan de demi-ensemble
cadre une partie d’une scène, permettant de voir quelques personnages de la scène.
Plan italien
cadre un personnage sous les genoux.
Plan moyen
manière de cadrer une scène à distance moyenne. Permet de voir un personnage en entier (en « pied »).
Plan d’ensemble
cadre une action dans son ensemble, avec le décor environnant.
Plan général
cadre le décor entier d’une action.

Pour finir, nous devons définir l’angle de prises de vue.

De manière classique, on garde l’objectif de l’appareil dirigé droit devant soi comme si celui-ci était le prolongement de notre regard car nous désirons fixer à jamais ce que notre œil perçoit.

Il est néanmoins nécessaire de remarquer deux exceptions dans le cadre d’un choix esthétique et/ou graphique. Lorsque l’objectif est diriger vers le bas selon un axe horizontal (une plongée) ou vers le haut (une contre-plongée).

La plongée

Une prise de vue plongeante ou en plongée provoquera un effet d’écrasement de la perspective qui donne une sensation d’enfermement, d’étroitesse, de difficulté et infériorise le sujet. Elle peut être utilisée, entre autres, pour exprimer le point de vue d’un personnage ou pour ramener le sujet à un état de détail dans le plan.

La contre-plongée

Elle aura tendance à accroître l’importance du sujet dans le plan. Ceci peut être voulu, par exemple, pour donner une impression d’importance, de supériorité ou de puissance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s